Connexion

Accéder au réseau social

jardi.fr



Mot de passe oublié ?                Première inscription
Fermer






Pour pouvoir laisser un commentaire,
il faut être connecté

Connexion

Pensez aux engrais verts

Des plantes qui structurent le sol et l'enrichissent en éléments nutritifs




31/07/2013

 

L'érosion des sols non couverts va en s'aggravant avec l'amplification des phénomènes climatiques extrèmes : assèchement et appauvrissement de la vie bactérienne lors des épisodes caniculaires, battance et lessivage pendant les périodes pluvieuses, assèchement et « balayage » par les vents de tempêtes. On peut, pour lutter contre cette érosion, choisir de pailler son carré de potager quand il n'est pas cultivé. Une autre solution consiste à cultiver un engrais vert.

 

Des plantes couvrantes...

 

On appelle ainsi un certain nombre de plantes herbacées à croissance rapide, très couvrantes. Une pratique déjà très ancienne : au troisième siècle avant JC, après une culture de légumes, les agriculteurs Grecs semaient des fèves, les fauchaient à maturité puis les enfouissaient pour rendre à la terre ce qui avait été prélevé. A l'image des fèves qui en font partie, les cultures d'engrais verts présentent de multiples avantages : lors de leur croissance, les nombreuses racines de ces herbacées améliorent la structure du sol en le décompactant, et facilitent ainsi la multiplication et l'épanouissement des bactéries. Le caractère très couvrant des plantes utilisées comme engrais vert offre au sol une protection contre l'érosion tout en évitant l'émergence des plantes adventices. Et les engrais verts consomment les reliquats d'engrais et d'éléments minéraux apportés aux précédentes cultures. Reliquats qui, sinon, sont lessivés et contaminent la nappe phréatique. Enfin, l'enfouissement de ces cultures intercalaires en fin de cycle restitue les éléments nutritifs absorbés et les rendent disponibles pour les cultures suivantes, comme un bon compost.

 

...et enrichissantes

 

Comment cultiver un engrais vert ? Les espèces utilisées en tant que tel se sèment un peu comme un gazon. On élimine donc, dans un premier temps, les restes des précédentes cultures ; puis on griffe le sol afin de le niveler comme on le ferait pour un semis de pelouse. Les graines de la plante choisie sont ensuite dispersées à la volée, enfouies par un léger ratissage, puis « collées » à la terre par un passage de rouleau. La croissance sera ensuite plus ou moins longue en fonction de l'espèce d'engrais vert cultivée : l'important est de ne pas laisser la plante produire ses graines avant de faucher puis d'enfouir. Sur ce point, d'ailleurs, les usages diffèrent : certains font un « mulch » avec l'engrais vert et sèment ensuite sous couvert ; d'autres incorporent ce « mulch » aux premiers centimètres du sol. A chacun de se faire son expérience.

 

Quelques engrais verts :

 

La moutarde (brassica nigra)

Semis : de mars à août

Caractéristiques : croissance rapide, insecticide naturel

 

La phacélie (phacelia tanacetifolia)

Semis : de août à février

Caractéristiques : croissance rapide, insecticide naturel, belles fleurs, fixe l'azote

 

La vesce (vicia sativa)

Semis : septembre à avril

Caractéristiques : fixe l'azote





Commentaires:

Qui sommes nous ?       Mentions légales       Conditions d'utilisation       Liste complète des plantes de Jardi.fr