Connexion

Accéder au réseau social

jardi.fr



Mot de passe oublié ?                Première inscription
Fermer






Pour pouvoir laisser un commentaire,
il faut être connecté

Connexion

Un potager du Moyen-Age

Réaliser


Le projet de potager médiéval conçu par Claude Dupuis. Photo ©claude dupuis

18/07/2013

D'abord, il est décoratif. Il peut ainsi occuper une place centrale dans votre jardin, plus besoin de cacher vos légumes ! Ensuite, il mêle les plantes décoratives comme les lys, les roses ou les euphorbes et les plantes plus fonctionnelles, les fruits et légumes. Il vous offrira donc à la fois les joies d’un jardin séduisant et celles du potager. 

 

Facile à réaliser 

Enfin, vous n'aurez aucune difficulté à l'entretenir ! Fini le dur labeur plié en deux pour planter et soigner ses plantes. Claude Dupuis, ingénieur en retraite passionné de botanique et de design 3D, a conçu ce jardin comme un bel objet, en faisant en sorte qu'il soit aisément réalisable. Comme l’affirme sa femme, qui l’a elle-même réalisé, «on a seulement besoin d’une pelle à main, on ne s’encombre pas d’un grand râteau, d’une bêche ou quoi que ce soit de lourd. (…)En fait, il convient même à des jardiniers novices parce qu’il est facile à réaliser et à entretenir ». Pas de craintes à avoir côté plantes, elles ont beau venir d’un temps reculé, vous pouvez toujours les trouver et les cultiver comme toutes les autres. Certaines d'entre elles sont seulement plus rares. C’est ce qui fait la particularité de ce potager, vous allez y cultiver aussi bien des oignons rocamboles que des fraises des bois. De quoi varier votre cuisine avec des saveurs oubliées, produites par vous-même. 

 

 

chapelle potager moyen-ageToute une histoire

Ce potager ne sort pas de nulle part. C’est son histoire aujourd’hui oubliée qui a inspiré Claude Dupuis. Loin du potager traditionnel difficile à entretenir et peu décoratif, celui-ci reprend la tradition des jardins monastiques telle qu’elle a été fixée par le Capitulaire de Villis au tout début du IXe siècle. Cette ordonnance royale, attribuée à Charlemagne, établissait un certain nombre de règles concernant les jardins, les plantes à y cultiver et l’organisation à adopter. A cette époque, les jardins étaient essentiellement l’apanage des monastères. Les abbayes possédaient en effet un potager ainsi qu’un verger, qui l’alimentaient en fruits et légumes mais aussi en plantes médicinales comme la sauge ou encore des plantes sorcières comme la mandragore. Selon le Capitulaire de Villis, ils devaient être composés de plusieurs compartiments. Chacun d'entre eux remplissait une fonction et avait sa symbolique. Ainsi, on y trouvait le potager (l’hortus), où l’on cultivait les légumes, les plantes aromatiques et… les fleurs ! Elles embellissaient le jardin et servaient aussi à la consommation. Ainsi vous pourrez adopter une nouvelle façon de cuisiner, en enrichissant vos plats de plantes aromatiques rares fraîchement cueillies.Cette partie du jardin est également chargée en symboles. Elle était enclose et chaque petite parcelle de culture formait elle-même un carré. Pourquoi un carré ? Parce qu’il représentait la forme de l'homme parfait qui s'inscrit bras ouvert dans un carré. On y trouve ainsi partout le signe de la croix : dans les gloriettes, qui symbolisent le cloître par leur architecture, les carrés sont eux-mêmes disposés de façon à créer des croix parfaites... Tout cela pour rappeler le chiffre 4, qui matérialise en fait les points cardinaux et les fleuves du Paradis. 

 

 

Le jardin des simples 

Le potager était accompagné du jardin des simples. Celui-ci était réservé aux plantes médicinales qui lui ont donné ce nom. En effet, la croyance médiévale accordait une place de toute-puissance à la médecine savante qui mêlait les ingrédients, mais qualifiait de « simples » les plantes qui offraient un remède unique. Les moines, cultivant le principe de charité chrétienne, entretenaient donc un jardin-pharmacie auquel ils ajoutaient également des plantes aromatiques. Grâce à lui, vous allez pouvoir redécouvrir nos bons vieux remèdes de grand-mères. A vous les tisanes à base de plantes qui soignent aussi bien la toux que la migraine ! Enfin, ce jardin utilitaire a évolué et, sous l’influence du roman courtois surtout, s’est peu à peu transformé en un jardin du plaisir. Il reprenait la symbolique biblique du Jardin d’Eden, jardin clos et jardin des délices. Il était alors le lieu rêvé pour courtiser sa dame, très représenté dans les tapisseries médiévales. C’est ce type de jardin que vous pouvez apercevoir par exemple sur la célèbre tapisserie de la Dame à la Licorne. Vous allez ainsi pouvoir créer votre espace, à la fois fonctionnel et ornemental, qui vous offrira les plaisirs des légumes maison, du jardinage facile et l’élégance d’un jardin courtois médiéval, riche en symboles. 





Commentaires:

Qui sommes nous ?       Mentions légales       Conditions d'utilisation       Liste complète des plantes de Jardi.fr